AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journal d'Harry Potter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altae Tyler

• Elève de Hadès •

avatar

Messages : 1293
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 27
Localisation : Autour de toi

Identity of your Wizard
Baguette Magique: Ma baguette est en bois d'Orme, elle mesure 39 cm et contient un poil de licorne
Maison/Métier: Hadès / Elève
Camp: Aucun pour l'instant

MessageSujet: Journal d'Harry Potter.   Jeu 11 Fév - 2:18

Disclaimer: J.K Rowling.
Catégories: Slash, Angst & Dark. U-A.
Age requis: 15 ans et plus.


Journal d'Harry Potter by Moi.



25 Décembre
Je viens de recevoir ce merveilleux journal intime. Il est vert, argenté, et plein de petit serpent se balade dessus. Il s’actionne qu’en fourchelang. C’est un cadeau de mon amie Hermione.

Coucou, je m’appelle Harry Potter, j’ai eu 16ans en juillet, je suis toujours aussi petit qu’avant, quoique j’ai grandit de deux ou trois millimètres, mais sans plus. J’ai de longs cheveux noirs, je suis maigre, ou la peau sur les os, comme vous voulez. J’ai le visage d’une fille, fin et doux, j’ai un nez de fille, j’ai des lèvres de fille, j’ai tout d’une fille, quoi. Même si cela ne me plaît pas, je crois qu’au fond, j’en suis fière. J’ai même les goûts d’une fille. Voyez-vous, dans le monde dans lequel je vis, c’est-à-dire, sorcier, je suis le Survivant, l’Elu, celui-qui-doit-battre-celui-dont-on-ne-dois-pas-dire-le-nom. Enfin, bref, je suis une sorte de super héros, avec des pouvoirs magiques et tout ça. Mais tout le monde ne me vois, que parce que je suis le Survivant, et ça sa me fait mal. Il y en à bien deux, Severus Snape, professeur de potions à Poudlard, et l’autre Draco Malfoy, élève à Poudlard et mon ennemi attitré, après Voldemort, bien sûr. S’il savait, il en ferait une syncope. Je parle de Malfoy, bien sûr. Il serait mécontent, s’il apprenait qu’il est en deuxième place, parce qu’il n’aime qu’être le premier, dans tout ce qu’il fait. Bon, je vois que vous avez deviné quelque chose, que moi j’ignore depuis un bon bout de temps. Mais maintenant que j’ai accepté cet amour à sens unique pour mon ennemi, qu’est-ce que je fais ? Je ne pourrais pas allez devant lui, et lui annoncer de but en blanc. « Salut, Malfoy, je t’aime, est-ce que tu vas bien ? » Même si vous disiez « oui », je n’irais pas, parce qu’il me décrocherait une droite, sans que je ne m’aperçoive, tellement je suis obnubilé par lui. Chaque fois que je n’ai pas eu mon quota de lui, je suis de mauvaise humeur.
Bon, je vais vous laissez, je continuerais après, parce que là maintenant c’est l’heure du soupée.

26 Décembre
Re coucou. Je reprends, ou je m’étais arrêter.
Et mes amis le savent, parce qu’ils font tout, pour que je le vois, au moins une fois. Ne sont-ils pas génial ? Ron et Hermione, sont mes meilleurs amis depuis que j’ai 11ans. Je les adore, même si ils sont un peu chiants sur les bords. Bon, bon je sais, on ne dit pas de mal de ses amis. Bref, revenons à nos moutons. Chaque fois, depuis maintenant 1an et 5mois, je suis fou amoureux de lui, et c’est le cas de le dire. Parce que dingue je le suis, oui je suis dingue de lui, tellement que ça me fait mal au cœur. Et puis, j’ai entendu une rumeur disant qu’il sortait avec une fille de Serdaigle, et je vous dis, mais ne vous moquez pas, j’ai chialé comme une fille, pendant tout une semaine. J’ai déprimé grave, et j’ai faillit me suicidé, plus d’une fois. Si, encore une fois, mes amis n’étaient pas là, je ne serais plus de ce monde depuis bien longtemps. J’ai changé, mais je suis toujours autant amoureux de lui. Oh ! Oui, j’ai changé, même lui, il l’a remarqué. Et pourtant, pourtant, il ne s’aperçoit de rien. Il ne fait même plus attention à moi, depuis deux semaines, et je crois que c’est ce qui me fait le plus mal, qu’il soit indifférent à mon égard. Je crois que je vais pleurer.

26 Décembre (bis)
Je suis resté à Poudlard, pendant toute les vacances. Il y avait moi, trois Gryffondor, deux Serdaigle, dont la copine de Draco, faisait partit, et quatre Serpentard, dont ce dernier, faisait partit. Ils ont passés leurs vacances, collés ensemble. Ils étaient heureux, cela se voyait sur leurs visages. Et moi, j’ai déprimé, la plupart du temps. Comme je m’en veux d’être aussi faible. Et puis, je m'ennui. Non, qu’il n’y avait pas de distraction, au contraire, Dumbledore, avait tout fait, pour que ceux qui sont restés, puissent profiter de leur Noël. Non, quand je dis que je m’ennui, ce n’est pas par rapport à un ennui mortel, ou tu n’as rien à faire, non, celui là, je le sens au plus profond de moi. Il me bouffe lentement, morceau par petit morceau et je sens que je commence à partir.

25 Janvier
L’école à reprit, et ça n’a toujours pas changé. Je reste le même, mes amis aussi, mon amour aussi, enfin, tout le monde reste les mêmes, sauf peut être Snape, qui me scrute chaque secondes lorsqu’il me voit. Je commence à comprendre. Voldemort va bientôt attaquer.

12 Février
Eh ! Oui, j’avais vu juste. Voldemort attaquera le jour de la Saint-Valentin, c’est-à-dire dans deux jours. Je n’ai pas hâte du tout, mais je n’ai pas le choix. Et puis, peut-être que je vais mourir, aussi, avec face de serpent. Cette petite phrase à commencé à tourner en ronds dans ma tête, et lorsque je parle à mes amis, j’ai toujours un sourire niais, ou béat aux lèvres. Je sais que c’est idiot, mais j’ai vraiment envi de mourir.

O_o --- o-O --- O_o o_O --- O_o --- o_O --- OoOoO



      « C'est la force de ceux qui n'en ont plus,
      C'est l'espoir de ceux qui n'y croient plus,
      C'est le sublime courage des vaincus ... »

Revenir en haut Aller en bas
http://salem-academy.forumactif.org
Altae Tyler

• Elève de Hadès •

avatar

Messages : 1293
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 27
Localisation : Autour de toi

Identity of your Wizard
Baguette Magique: Ma baguette est en bois d'Orme, elle mesure 39 cm et contient un poil de licorne
Maison/Métier: Hadès / Elève
Camp: Aucun pour l'instant

MessageSujet: Re: Journal d'Harry Potter.   Jeu 11 Fév - 3:37

POV Severus
Depuis quelques jours, j’ai vraiment compris, la responsabilité de ce gosse dans cette guerre. Et ça me fais frissonner, surtout que depuis quelques temps, il n’est pas dans son état normal. Oui, il sourit tout le temps, alors que la guerre approche. Il est comme baigner de bonheur, comme s’il attendait quelque chose. La guerre est dans deux jours, et personne ne le sais, sauf peut-être lui. Le voilà, qui s’assit avec ses amis Gryffondor, et il à toujours ce sourire idiot accroché aux lèvres. Je détourne le regard, vers la table de mes Serpentards, et je vois mon filleul, regarder suspicieusement Potter. Comme ci se dernier, était entrain d’inventer un coup bas. Si tu savais, Draco.
FIN POV Severus

Ce sont des journées de plus en plus tendus, que tout le monde passaient. Ils avaient comme l’impression, que le combat final approchait à grand pas.
Hermione et Ron, soupirèrent encore une fois lorsqu’ils virent le sourire niais de leur camarade.
- Qu’est-ce qu’il y à, pour que tu souris comme cela, Harry ? Demanda Hermione, pour la énièmes fois de la journée.
- Oh ! Tu ne préfèrerais pas le savoir, ‘mione. Répondit-il, toujours souriant.
Ils étaient maintenant, tout les trois dans la salle commune et regardaient le feu qui ronflait dans la cheminée. Ils parlèrent de tout et de rien, jusqu’à l’heure du dîner, ensuite, ils allèrent dormirent. Harry, lui resta sur son lit, et après avoir vainement essayé de dormir, il se leva, prit sa cape d’invisibilité et sortit du dortoir, de la salle commune et monta vers la tour d’astronomie. Il s’asseya sur la fenêtre, un pied dans le vide et un autre relevé, sous son menton. Il plia sa cape, le mit dans sa poche, ensuite sortit son cahier de dessins, et des crayons, qu’il posa sur le rebord de la fenêtre. Il agrandissa magiquement son cahier, le posa sur son genoux relevé et traça un visage. Il choisit différente couleur, et quand enfin, il termina son dessin, il rangea le tout, et s’adossa au mur, les pieds à cheval. Il tendit l’oreille, on entendant du bruit, et reconnu les pas de son amour. Il soupira, ramena une mèche derrière son oreille et ferma les yeux, tout en ramenant ses jambes contre son torse, et en laissant son sourire niais revenir. Il était tellement impatient de mourir. Il ouvrit les yeux, et fit apparaître deux roses, un rouge et un noir. Il les serra dans ses mains, les écrasant et les lança autour de lui et en bas.
Quand, enfin, Draco, arriva en haut, il fut surpris de voir sa némésis, si paisible, alors qu’il avait du sang sur les mains et des pétales de roses partout. Quelques uns voletaient, selon la volonté de son ennemi et d’autres volaient d’elle-même.

- Que fais-tu là, Potter ? Demanda t-il indifférent.
- Et toi ? Fit-il d’une voix douce.
- Je suis préfet, je te rappel, alors que fais-tu là, Potter ? Re demanda t-il.
- J’oublie. Fit-il en re fermant les yeux, pour ne pas regarder Draco.
- Et pourrais-je savoir ce que tu oublis ? Ta défaite face au Lord ? Fis Draco en riant.
- Pourquoi voudrais-tu que j’oublie cela, alors que je l’attends avec impatience. Grinça Harry, d’une voix brisée et blessée.
Brisée, parce qu’il ne voulait pas croire que son amour, avait si hâte qu’il disparaisse. Blessé, parce qu’il avait mal, au plus profond de lui, en voyant Draco rire.
- Ce que je veux oublier, et que je ne peux pas, tu ne veux pas le savoir. Continua t-il faiblement.
Il ouvrit les yeux et regarda ses mains. Il sourit tristement. Demain soir, c’était demain soir.
- Demain soir. Murmura t-il, plus pour lui-même, que pour son vis-à-vis.
Draco regarda sa némésis.
- Qu’est-ce qui est pour demain soir ? Questionna t-il.
- La fin. Répondis vaguement le brun.
Il sourit à Draco, qui le regardait incrédule, puis sauta de la fenêtre et s’approcha du blond. Il tendit une main vers lui, et une rose, d’une blancheur pure se matérialisa. Il la mit dans la poche de sa chemise, puis s’en alla, toujours avec son sourire niais.
Draco choqué, resta un moment abasourdi, puis se reprit et observa la rose. Une fine pellicule de sang, tachait la rose.

14 Février
Et voilà, nous sommes arrivés au jour J. C’est ce soir, nanananèreuuhhhh, c’est ce soir, nanananèreuuhhhh. YOUPI, je suis trop content. Je suis excité comme une puce, et tout le monde la remarqué, même lui. WAOUH, j’ai jamais était aussi content de toute ma vie.
Bon, je vais vous laisser, peut être à plus tard, pour que j’écrive une lettre d’adieu, même si personne ne pourras la voir. Je suis trop excité pour écrire, donc je vous laisse.

Harry rangea son journal et sortit du dortoir, de la salle commune, pour se rendre dans le parc, près du lac. Il s’étendit de tout son long, laissant le soleil le brûlé. Il s’endormit, mais fut déranger par une ombre, bouchant son soleil. Il grogna, puis ouvrit les yeux et tomba directement dans deux lacs gris.
- Malfoy, tu bouches mon soleil.
- Qu’est-ce qui t’arrive ?
- Fais comme avant, indifférent, et tout le monde sera content.
- Qu’est-ce qui t’arrive ?
- Laisse-moi, tranquille.
Harry se leva, mais Draco le plaqua au sol. Harry se débattit comme un lion, retenant les larmes. Il arrêta de se débattre, tournant la tête sur le côté, pour ne pas regarder le blond.
- Qu’est-ce qui t’arrive ?
- Lâche-moi. Murmura Harry, d’une voix rauque.
- Regardes moi, quand je te parle et répond à ma question.
- Non, je veux que tu me fiches la paix.
Draco le gifla, et Harry choqué, tourna la tête vers lui, puis se débattit de toutes ses forces, laissant les larmes s’échapper de ses beaux yeux verts.
- Lâche-moi, lâche-moi, lâche-moi…LÂCHE-MOI. Hurla t-il.
- Non, pas avant que tu ne m’es répondu.
- Jamais, va te faire voir.

Draco gifla encore une fois le Gryffondor, faisant redoubler les larmes de ce dernier, et il arrêta de se débattre. Il ferma les yeux, tourna la tête sur le côté et ne bougea plus.
- Potter, réponds-moi ? Claqua la voix sèche du Serpentard.
- Je me suis toujours demandé, grogna Harry, ce que ça ferait, si jamais je meurs, face à Voldemort. Avant, j’avais peur, mais maintenant, je l’attends avec impatience.
- Pourquoi ? Murmura Draco.
- Ce n’est pas ton problème. Je peux m’en allez, maintenant.
Draco le regarda étrangement, puis se poussa et Harry se leva, puis s’en alla.
Arrivé dans le hall, il rencontra le professeur Snape, qui le regarda longuement, avant de s’approcher de lui.
- Que vous arrive t-il, Potter ? Demanda t-il en remarquant les larmes d’Harry.
- Rien, monsieur. Répliqua t-il on s’essuyant les yeux.
Il leva les yeux vers le plafond, et en pensant à ce soir, un immense sourire envahit son visage. Il regarda son professeur des potions, et tendit une main vers lui. Une rose beige apparut, et il le mit dans la main de Snape. Avec toujours son sourire, il le contourna et s’en alla, on sifflotant gaiement.

O_o --- o-O --- O_o o_O --- O_o --- o_O --- OoOoO



      « C'est la force de ceux qui n'en ont plus,
      C'est l'espoir de ceux qui n'y croient plus,
      C'est le sublime courage des vaincus ... »

Revenir en haut Aller en bas
http://salem-academy.forumactif.org
Altae Tyler

• Elève de Hadès •

avatar

Messages : 1293
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 27
Localisation : Autour de toi

Identity of your Wizard
Baguette Magique: Ma baguette est en bois d'Orme, elle mesure 39 cm et contient un poil de licorne
Maison/Métier: Hadès / Elève
Camp: Aucun pour l'instant

MessageSujet: Re: Journal d'Harry Potter.   Jeu 11 Fév - 3:40

POV Severus
Je le regarde me contourner, avec une vague impression de tristesse. Il avait un telle regard, que ça m’a fais frissonner. Je regarde ma main, et la rose s’illumine, faisant briller une goutte de sang. Je vois Draco s’approcher de moi.
- Est-ce lui qui te l’a donné ? Questionna t-il.
- Oui. Acquiesçais-je.
- Qu’est-ce qu’il lui arrive, parrain ?
- Je ne sais pas, mais je pense qu’il à hâte, qu’il attend quelque chose avec impatience.
- J’ai eu aussi une rose, avant-hier soir, elle était blanche avec une goutte de son sang.
- Oh ! Fis-je avec les yeux écarquillé.
Draco me regarde étrangement. Je sais, c’est la première fois qu’il me voit comme cela.
- Que t’arrive t-il, parrain ? Demanda t-il.
- Il…il…
- Oui ? M’encouragea mon filleul.
Je fixe mes yeux dans les prunelles de Draco. Et étrangement, je sens ma rose bouger. Comme ayant une vie propre à la sienne. Je pose mon regard sur la rose et vois la goutte de sang disparaître dans la rose, comme aspirer par la rose elle-même. Sans que je ne sache pourquoi, ma main lâcha la rose, qui voltigea autour de moi, puis qui se posa avec douceur dans le creux de mon cou.
- Il t’aime, mais il souffre. Murmurais-je à Draco.
- Comment ? Fit-il surpris.
- La rose blanche signifie la pureté de l’amour de celui qui te l’offre, alors avec la goutte de sang, cela signifie qu’il souffre abominablement. Qu’il se meurt, petit morceau par petit morceau et qu’il est à bout.
- Et la tienne, que signifie t-elle ? Me demanda t-il, après s’être remis de sa surprise.
- Oh ! La mienne signifie que quoi qu’il arrive, même si on se déteste, il ne m’abandonnera jamais. Qu’il à confiance en moi, qu’il même si il me déteste, resteras toujours avec moi.
Une voix grave s’éleva alors dans l’air. Je me retournai en même temps que Draco.
- Non, il ne te déteste pas, au contraire.
- Qui êtes-vous ? Grognais-je, en pointant ma baguette vers la voix invisible.
FIN POV Severus

- Voyant Snivellus, tu ne reconnais pas, ton bon vieux "ami" ?
- James. S’écria Severus surpris.
- Enfin.
James apparut devant les deux hommes, habillé d’une robe noir dorée, ses longs cheveux noirs se balançant, alors qu’il n’y avait aucun vent. Il posa un pied à terre et se redressa de toute sa hauteur. Il les toisa avec son regard marron, chacun à leur tour, avant de fixer son regard dans celui de Draco.
- James Potter, de mon vrai nom, James Godric Potter Gryffondor. Dit-il on tendant sa main à Draco, qui le serra en retour en se présentant, bien qu’il fût surpris, pareil que son parrain, qui regardait James d’un drôle d’œil.
Une vive lumière interrompit leur présentation, et une femme, habillé d’un blond pur et argenté se présenta à eux. Elle avait une belle longue chevelure rousse, qui touchait le sol, et des yeux d’un vert incroyable. Un vert émeraude, brillant de mille feux.
- Lily ? Hurla Severus, encore plus stupéfait.
La jeune femme lui sourit gentiment, dévoilant une parfaite dentition.
- Oui Sev, c’est bien nous, tu ne rêves pas.
Elle s’approcha de Draco et le serra dans ses bras, avec un tendre sourire.
- Moi c’est Lily Evans-Potter, mais mon vrai nom est Lilyana Eden Evans Serpentard Potter.
- Tu es une Serpentard ?
- Oui, par mon père. Mon grand-père s’appel, comme vous le savez sûrement, Salazar Serpentard. Et celui qui se dit être Lord Voldemort, n’est entre autre que mon père.
- Entre autre ? Ton père ?
- Oui, entre autre. Parce que mon père est enfermé à l’intérieur du mage noir. Ce mage noir s’appel Grindelwald ou Mordred, et comme à un moment donner mon père s’en ai voulu pour la mort de ma mère, alors il s’est autodétruit tout seul et ce putain de mage noir en à profiter. Il à voulu s’en sortir quand il à su que j’étais sa fille, -en passant ma mère m’avait déposé devant un orphelinat avant de disparaître de la main du mage noir-, mais il ne pouvait pas. Quand Mordred à su pour la prophétie, il à décidé de nous tuer, moi et ma famille. Et c’est comme cela que mon père est resté enfermé dans son propre corps, ne pouvant s’en sortir, tellement il avait mal.
- Et mon fils, est le seul à pouvoir le libérer. Mais d’abord, il faudrait qu’il se relève, sinon il sera déchu et plus jamais personne ne pourra le sortir de cette enfer, ni pour mon beau-père, qui resteras dans son propre corps jusqu’à la fin des temps, c’est-à-dire qu’il détruira le monde, la terre, que le soleil et la lune, ne brilleront plus jamais. Et pour mon fils, lui ce sera autre chose, il fera du mal autour de lui, consciemment, alors que son cœur pleure et hurle à l’agonie, son âme pur sera détruit, mais son innocence resteras inchangé, sauf qu’il ne pourra plus jamais aimer, et qu’il détruira toute personne ayant un jour fait partis de sa vie. Donc, si vous ne voulez pas que ça arrive, aidez-le, maintenant, parce que la bataille, c’est pour ce soir. Et qu’il attend cela avec impatience, pour ce libérer de tout.

Severus et Draco blanchirent en même temps.

POV Draco
Il m’aime depuis longtemps, et je ne le voyais même pas. Que dois-je faire pour qu’il me pardonne mon geste ? Je ne sais même pas ce que j’ai fais, pour qu’il m’aime ainsi. Je ne l’ai même


...Suite bientôt...

O_o --- o-O --- O_o o_O --- O_o --- o_O --- OoOoO



      « C'est la force de ceux qui n'en ont plus,
      C'est l'espoir de ceux qui n'y croient plus,
      C'est le sublime courage des vaincus ... »

Revenir en haut Aller en bas
http://salem-academy.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal d'Harry Potter.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Journal d'Harry Potter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Salem Academy :: « Make as at home » :: » Feather in chats :: Fanfictions En Cours-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit